840 millions de personnes sous-alimentées dans le monde

29 octobre 2013 – 840 millions de personnes demeurent sous-alimentées dans le monde, dont 550 millions en Asie.


842 millions de personnes demeurent sous-alimentées dans le monde en 2013 contre un milliard en 1992, selon les dernières estimations de la Food and Agriculture Organization (FAO), organisation des Nations Unies en charge des questions d’alimentation (lire en ligne). Le pourcentage de personnes sous-alimentées est le plus fort en Afrique subsaharienne (25 % sur la période 2011-2013, soit 223 millions de personnes). Mais l’Asie, plus peuplée, compte le nombre le plus important de personnes souffrant de sous-nutrition (552 millions).

En 1996, les Etats membres des Nations Unies s’étaient engagés à réduire de moitié le nombre de personnes sous-alimentées en 2015 au plus tard, soit de 400 millions de personnes, en prenant comme référence la période 1990-92. L’objectif ne sera pas atteint malgré des résultats positifs sur la période 1990-2013 mais qui n’atteignent pas la moitié de l’objectif final : on compte 173 millions de personnes en moins concernées par ce fléau dans le monde. C’est en Asie que les progrès ont été les plus significatifs : 199 millions de personnes en moins souffrent de sous-alimentation (soit – 10 %), notamment en Asie de l’Est (moins 112 millions). Par contre, en Afrique subsaharienne, même si le pourcentage de personnes sous-alimentées a baissé (- 8 %), leur nombre a augmenté de 50 millions, une hausse due à l’augmentation du nombre d’habitants dans cette région du monde.

De nombreuses raisons expliquent la situation de ces pays. Les catastrophes naturelles, les guerres, les pandémies font basculer des pays déjà fragiles et désorganisent la production vivrière (qui fournit des produits alimentaires destinés principalement à la population locale). Les structures du développement lui-même sont en cause : dans les mêmes pays se côtoient des paysans pauvres et des cultures modernes d’exportation. Enfin, la corruption et l’accaparement des ressources par une minorité favorisée empêchent une répartition équitable.

La sous-alimentation dans le monde
1990-1992
en millions
2011-2013
en millions
1990-1992
en %
2011-2013
en %
Asie 751 552 24,1 13,5
– dont Asie de l’Est 279 167 22,2 11,4
– dont Asie du Sud 314 295 25,7 16,8
– dont Asie du Sud-est 140 65 31,1 10,7
Afrique 178 226 27,3 21,2
– dont Afrique subsaharienne 173 223 32,7 24,8
– dont Afrique du Nord 4,6 4,6 < 5 < 5
Amérique latine et Caraïbes 66 47 14,7 7,9
Pays en développement 996 827 23,6 14,3
Pays développés 20 16 < 5 < 5
Monde 1 015 842 18,9 12,0
Avertissement : ces données sont valables pour des périodes de deux ans (1990-1992 et 2011-2013), durée nécessaire au recueil des données dans l’ensemble des pays du monde. Certaines sont donc plus actuelles que d’autres.
Source : FAO
Avertissement : les données les plus récentes de la FAO pour la période 2011-2013 sont des estimations destinées à aider les gouvernements et les autres agences nationales et internationales à mesurer les progrès dans la réalisation du premier objectif de développement du Millénaire (OMD), qui appelle à réduire de moitié le nombre de personnes sous-alimentées dans le monde entre 1990 et 2015.

Pour en savoir plus :
« The State of Food Insecurity in the World 2013”, FAO, octobre 2013.

Photo / Russell Watkins-Department for International Development via Wikimedia Commons}

Date de rédaction le 14 novembre 2009

© Tous droits réservés – Observatoire des inégalités

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s