Face à l’EI, des Kurdes syriens proclament l’égalité hommes-femmes

 

photo_44305_412667_large

CONFLITUn décret interdit le mariage des jeunes filles avant 18 ans, préconise l’interdiction de la polygamie et proscrit les « crimes d’honneur ».

OLJ/Agences
09/11/2014

 

Les autorités autonomes de la région de Djazira, peuplée majoritairement de Kurdes dans le nord-est de la Syrie, ont publié un décret renforçant les droits des femmes en réponse aux interdictions édictées par les djihadistes de l’Etat islamique (EI, ex-Daech) dans les zones qu’ils contrôlent, rapporte dimanche l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Ce décret en trente points a été pris par les « autorités démocratiques autonomes » de la région, située dans la province de Hassaka. L’OSDH précise que l’un des dirigeants de la région est un Kurde, l’autre un Arabe.

Les miliciens kurdes contrôlent environ la moitié de la province de Hassaka et les djihadistes 30%, surtout dans le sud et le sud-est.

Le décret proclame « l’égalité entre hommes et femmes dans toutes les sphères de la vie publique et privée ». Il interdit le mariage des jeunes filles avant 18 ans, préconise l’interdiction de la polygamie et proscrit les « crimes d’honneur ».

L’EI prône une version extrême de l’islam et a proclamé un califat sur les territoires qu’il contrôle en Syrie et en Irak, un système de règne musulman disparu il y a un siècle. Ce groupe n’hésite pas à décapiter, à lapider et même à crucifier ceux qu’il considère comme ses ennemis.

En septembre, une jeune femme accusée d’adultère a été lapidée par son père et des jihadistes du groupe État islamique dans la province d’Idleb (nord-ouest). En octobre, le groupe a exécuté au moins quatre femmes, dont deux médecins et une politicienne, dans le nord de l’Irak.

Fin août, l’OSDH avait rapporté que des dizaines de femmes yazidies capturées en Irak par l’EI avaient été forcées à se convertir à l’islam puis avaient été « vendues » pour être mariées de force en Syrie à des combattants du groupe jihadiste. « Chaque femme a été vendue contre un montant de 1.000 dollars, après avoir été convertie à l’islam », avait-elle précisé.

Source: http://www.lorientlejour.com/article/895191/face-a-lei-des-kurdes-syriens-proclament-legalite-hommes-femmes.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s