« Je maudis Boko Haram qui m’a volé ma virginité » : enlevée par la secte islamiste, Aïchatou, 14 ans, témoigne dans « L’Humanité »

13958837

« Je ne me rappelle plus la première nuit avec le ‘mari’ que l’on m’a choisi, ni les rapports sexuels. S’il vous plaît, épargnez-moi les questions sur ce point, je ne veux pas m’en rappeler », dit la jeune femme au quotidien.

« Je voyais l’homme seulement le soir quand il venait me chercher pour me prendre. Je ne connaissais même pas son nom, il ne me parlait pas ».

Une fois libérée, elle a « retiré le long hidjab et [elle a] demandé à ce qu’on le brûle. Il me rappelait trop mon calvaire. Je voulais me débarrasser du mal. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s