Israël torture des enfants palestiniens en les emprisonnant dans des cages en extérieur, et en plein hiver

ob_1d0add_palestinian-children-in-israeli-jails

Israël torture des enfants palestiniens en les emprisonnant dans des cages en extérieur, de plus, en plein hiver.

Après un premier rapport indépendant de novembre 2015 de l’ONG Palestinian Prisoners Club (PPC) dans lequel a été révélé qu’au moins  600 enfants palestiniens ont été arrêtés à Jérusalem dans la première moitié de 2015 et que près de 40% ont été victimes d’abus sexuels, un nouveau rapport de janvier 2016 relayé par The Independent prétend que le gouvernement israélien torture des enfants en les enfermant dans des cages en extérieur  durant l’hiver.

The Independent cite un rapport publié par le Comité public contre la torture en Israël (PCATI) qui affirme que «des enfants accusés de délits mineurs étaient installés dans des cages, en extérieur et en hiver, ils sont menacés d’actes de violences sexuelles et d’essais militaires sur leur personne sans représentation».

C’est lors d’une visite du Public Defender’s Office (AOP), des avocats israéliens, que les détails sordides de la détention des ces enfants ont été mis à jour.

Les avocats qui ont rencontré des jeunes détenus palestiniens décrivent l’horreur:

Durant plusieurs dizaines de nuits, des enfants on été transférés dans des cages de fer en extérieur, construit en-dehors de la légalité IPS à Ramla  une détention en dehors de la facilité transitoire IPS à Ramla ». le PDO a décrit la scène sur son site Internet.

« Il se trouve que cette procédure (en vertu de laquelle les prisonniers mineurs attendaient à l’intérieur des cages), a duré plusieurs mois, et a été vérifiée par d’autres fonctionnaires. »

Le rapport dit que l’incident à Ramla est juste un exemple d’un large éventail de violations dont sont victimes les enfants.  « La majorité des enfants palestiniens détenus sont accusés de jets de pierres.

Selon les chiffres du PCATI, 74 % ces enfants subissent des violences physiques lors de l’arrestation, du transfert ou de l’interrogatoire, et le rapport de conclure en soulignant qu’Israël était le seul gouvernement à poursuivre systématiquement les enfants devant des tribunaux militaires.

 

Alexander Doyle pour WikiStrike

 

Source en anglais

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s