A LIRE: « Méditerranée, mondialistation, démocratisation: Hommage à Paul Vieille ! » Par Pirouz Eftékhari

 

Des quatre coins du monde, 39 chercheurs et universitaires s’étaient rendus à Paris en novembre 2013 pour rendre hommage à Paul Vieille. Les contributions du colloque viennent de paraître :

Méditerranée, mondialistation, démocratisation

Hommage à Paul Vieille (1922-2010)

Geuthner, 2017

Avec une préface d’Alain Touraine et une postface d’Edgar Morin, le livre présente brièvement Paul Vieille en « Avant-propos » (et sa « Bio-bibliographie » en annexes) :

« Le socio-anthropologue Paul Vieille (1922-2010), directeur de recherche au CNRS de 1975 à 1988, puis professeur à l’université d’Illinois (1988-2003), fondateur de la revue Peuples méditerranéens, a joué un rôle majeur dans les études sur les sociétés et les États de la Méditerranée et de l’Iran.

« Cet ouvrage réunit les témoignages, analyses et commentaires de trente-neuf universitaires, amis ou témoins qui ont travaillé avec Paul Vieille ou ont été influencés par ses analyses et celles du réseau international de chercheurs qu’il avait constitué autour de Peuples méditerranéens. Sont ainsi présentés :

– son itinéraire et son rôle dans la création et les travaux d’institutions variées (Institut d’études et de recherches sociales de l’université de Téhéran, revue Peuples méditerranéens, laboratoire Chryséis du CNRS, enseignement à l’université d’Illinois et autres universités dans le monde).

– sa démarche et son apport scientifique (Provence, révolution iranienne, mouvements sociaux, sociologie rurale et sociologie urbaine, mondialisation, démocratisation…), son itinéraire de pensée.

– sa postérité et la diffusion de son héritage pluridisciplinaire dans les travaux et débats actuels sur les sociétés et les cultures de la Méditerranée et sur la globalisation, dans les méthodes et concepts de la sociologie, plus généralement des sciences sociales qu’il a reliées aux sciences « dures » et à la critique littéraire pendant sa « seconde carrière » aux États-Unis. » (p.6 du livre)

Pour ceux qui ont connu ou lu Paul Vieille, ou travaillé avec lui, qui était aussi fondateur du site <Peuplesmonde>, outre sa pensée globale, son sens de fraternité fascinait. Les contributions de l’Hommage en 2013 apportent des témoignages dans ce sens. Cet extrait d’une lettre qu’il avait écrite à sa compagne, Evelyne Accad, démontre bien sa voie :

« Une autre coupure a été ma rencontre de l’Iran. Au préalable, je dois souligner que dans mon travail socio-anthropologique, je n’ai jamais su rester neutre, je me suis toujours senti impliqué par/dans la vie des gens sur lesquels je travaillais ; je ne suis jamais parvenu à les tenir comme objets inertes (ce qui pourtant est de bonne méthode !) ; bref, j’étais, je suis toujours romantique, mon travers étant de vouloir changer les choses lorsque je me trouve en présence de l’injustice » (p.69 du livre).

Cet esprit de fraternité, c’est ce dont la perte est aussi regrettée par Edgar Morin dans sa postface.

Côté méthode / écriture, Paul Vieille, penseur-monde socio-anthropologue, explicitait parfois sa méthode, par exemple à l’occasion de la présentation du numéro 35-36 de Peuples méditerranéens, avril-sept. 1986, Fin du national ?, p. 3. Il y expose l’imbrication de « trois dimensions complémentaires » :

– Le « global » dans le sens du « souci de synthèse, d’interprétation du singulier dans une perspective structurelle »

– Le « mouvement » comme étude des « effets de destructuration-restructuration dans la contemporanéité »

– Le « concret » et « l’intérêt porté aux logiques actuellement au travail ».

Après ses diverses analyses et ses réflexions qui ont toujours gardé leur validité aujourd’hui, Paul Vieille a entre autres explicité, dans ses leçons aux États-Unis, le chaos du monde actuel, nous faisant voir le vertige qui s’en prend de l’humanité ; il le fait à travers l’étude de l’ « anomie » qui s’est emparée des diverses sociétés et au niveau économique-stratégique global :

« Le concept d’anomie dans les sciences humaines correspondent dans une certaine mesure au concept de chaos dans les sciences de la nature, l’analogie fut frappante entre les mouvements désordonnés, imprévisibles selon le déterminisme laplacien, engendrés par la sensibilité aux conditions initiales, et l’ébranlement d’une société, du fait, par exemple, du passage du rural à l’urbain, qui ouvrait les portes à l’effervescence de l’imaginaire, au débridement du désir, du désir infini, de l’éthérisme, de l’anomie, moment de plus grande fragilité où tout devient apparemment possible et qui peut s’ouvrir tant sur le désastre, sur le chaos et la mort que sur le renouveau. Le système avance sans savoir d’où il vient » (cité par E. Accad, p.81 du livre).

Comme je parodiais dans mon intervention au colloque, nous n’affrontons pas aujourd’hui le tourbillon des destructions tragiques du « banditisme, stade supérieur de l’impérialisme » ?! (p.141 du livre)

Les auteur-e-s et leurs contributions:

– Nourredine ABDI

Sociologue, chargé de recherche honoraire au CNRS

« Centre et périphérie en Méditerranée dans l’œuvre de Paul Vielle »

– Évelyne ACCAD

Professeure émérite, université d’Illinois (USA) et Lebanese Amercian University (Beyrouth)

« 1989-2010. Un itinéraire partagé. La contemporanéité, le chaos, l’imaginaire »

– Joseph ALAGHA

Professor, University Haïgazian, Beirut

« Soft Power and the Performing Arts in the Middle East »

– Abol-Hassan BANI-SADR

Ancien Président de la République d’Iran

« Paul Vieille : le savoir mis au service de l’indépendance et de la liberté »

– Asef BAYAT

Sociologue, Professeur à l’université de l’Illinois, Champaign-Urbana (USA)

« Aires culturelles et sciences sociales »

– Clare BRANDABUR

Professor, Faith University, Istanbul (décédée en mars 2015)

« Palestine’s Silenced Spring in Light of Paul Vieille’s Vision »

– Henri BRESC

Médiéviste, Professeur émérite, université de Paris Ouest Nanterre

« Paul Vieille, historien médiéviste : Marseille du XIIe au XVIIe siècles »

– Kamel CHACHOUA

Anthropologue et sociologue, chargé de recherche à l’IREMAM-CNRS (Aix-en-Provence), chercheur associé au CNRPAH (Alger)

« Peuples méditerranéens, un lieu et un moment des sciences sociales en Algérie »

– Miriam COOKE

Professeure, directrice de Duke University Middle East Studies Center, Durham (USA)

« ‘Machines de guerre’ au temps du printemps arabe »

– Sonia DAYAN-HERZBRUN

Professeur émérite, université Paris Diderot

« De la frontalité d’après Paul Vieille »

– Wanda DRESSELER

Anthropologue-sociologue, associée CNRS LADYSS, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense

« Paul Vieille, praticien et théoricien d’une pensée globale en construction »

– Éliane DUPUY

Ingénieur d’études, CNRS

« Éditer Peuples méditerranéens »

– Pirouz EFTÉKHARI

Chercheur en poésie persane

« Paul Vieille, fondateur et directeur de Peuples méditerranéens »

– Christine FAURÉ

Sociologue, directrice de recherche émérite au CNRS, Lyon

« Féminisme et transnational. Quelle modernité pour les femmes dans Peuples Méditerranéens ? »

– Behrooz GHAMARI-TABRIZI

Professeur de sociologie, université d’Illinois, Urbana-Champaign (USA)

« Ce que Michel Foucault a appris de Paul Vieille »

– Gilbert GRANDGUILLAUME

Anthropologue, maître de conférences à l’EHESS

« Peuples méditerranéens et le monde arabe »

– John IRELAND

Professeur, Université d’Illinois, Chicago (USA)

« Nourredine Aba et Kateb Yacine : Pour un nouveau théâtre algérien dans l’esprit de Paul Vieille »

– Farhad KKHOSROKHAVAR

Sociologue, directeur d’études, EHESS, Paris

« Paul Vieille et la subjectivité au miroir du Discours populaire de la révolution iranienne »

– Jacques JENNY

Sociologue, ancien chargé de recherche au CNRS

« Hommage à Paul Vieille, mon ‘maître-compagnon’ »

– Cynthia C. HAHN

Professeure et chef du département de français, Lake Forest College (USA)

« La Méditerranée de Paul Vieille : hommage poétique »

– Eric HOOGULAND

Professor Emeritus of Iranian and Middle-Eastern Studies, University of Maine

« Paul Vieille’s Influence on the Development of Sociological Research in Iran »

– Bernard HOURCADE

Géographe, Directeur de recherche émérite, CNRS, Monde iranien et indien, Paris

« Paul Vieille et les villes d’Iran »

– Laënnec HURBON

Sociologue et philosophe, directeur de recherche au CNRS, professeur à l’université d’État d’Haïti (Port au Prince)

« Paul Vieille et la question du symbolique, de Peuples méditerranéens au laboratoire Méditerranée-Caraïbe (Chryséis) »

– Bruce B. LAWRENCE

Professor emeritus, Duke University, Durham (Caroline du Nord) et Fettih Sultan Mehmet Vakil University, Istanbul

« L’Islam et/dans la civilisation d’Ibn Khaldoun à Marshall Hodgson et Richard Bulliet »

– Michel MARIÉ

Sociologue, directeur de recherche émérite, CNRS, Paris

« Expériences hydrauliques, de France en Algérie (coloniale) et retour (après l’Indépendance, 1962) »

– Edgar MORIN

postface

« Penser la méditerranée, méditerranéiser la pensée »

– Roger NABA’A

Philosophe et universitaire, International College, Beyrouth

« De l’humble savoir d’un militant proche de Paul Vieille »

– Laura PISANO

Professore ordinario, Université de Cagliaria (Italie)

« Modernité en Méditerranée et mouvement populaire en Iran : Paul Vieille en Sardaigne (1984) »

– Emanuel ROTA

Professor of Italian at the University of Illinois, Champaign-Urbana, USA

« Paul Vieille and the Struggle for Mediterranean Studies »

– Bianca-Maria SCARCIA-AMORETTI

Orientaliste, professeure émérite, université La Spaienza, Rome

« Quelques remarques sur l’islam dans le contexte shi’ite vu par Paul Vieille »

– Rabeh SEBAA

Sociologue, professeur titulaire à l’université d’Oran (Algérie)

« La tierce rive ou la Méditerranée reconfigurée dans l’esprit de Paul Vieille »

– Renate SIEBERT

Sociologue, professeur de l’université de Calabre, Rende (Italie)

« Les femmes d’Italie du Sud dans Peuples méditerranéens »

– Iradj SOBHANI

Médecin des hôpitaux de Paris, professeur des universités, université Paris-Est Créteil

« Paul Vieille anthropologue : la société iranienne et la mort »

– Darius A. SPIETH

Full Professor (histoire de l’art), Louisiana State University (USA)

« Paul Vieille, penseur de l’imaginaire post-moderne »

– Beth STAFFORD

Associate Professor, Emerita, University of Illinois, Urbana-Champaign

« Mettre en ligne Peuples méditerranéens et les écrits de Paul Vieille »

– Ladan TAGHIA-EFTÉKHARI

Centro de Estudos de Sociologia e Estética Musical, Universidade Nova, Lisbonne

« La musique-monde : une dialectique du local-global »

– Alain TOURAINE

Préface

– Christiane VEAUVY

Chargée de recherche honoraire au CNRS, docteure d’État es Lettres et Sciences Humaines, docteure en Sociologie

« 1922-1988. Un itinéraire personnel, scientifique et intellectuel atypique »

et

« Paul Vieille provençal, socio-anthropologue de la Provence, de l’Iran, de la Méditerranée »

– François ZABAL

Historien, Institut du Monde arabe, Paris

« Le silence des intellectuels en temps de guerre : un message de Paul Vieille »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s